Un phénomène hors du commun

Désirez-vous connaitre l’équinoxe ? Il vous est dorénavant permit de tout savoir en lisant cet article. Voulez-vous savoir plus sur les mythes qui l’entourent ? Aimeriez-vous savoir ce qui est à la base de ce phénomène ?

Nous sommes experts de ce sujet et nous pouvons vous aider a comprendre ce phénomène exceptionnel.

L’équinoxe, cet évènement marquant et quasiment unique se caractérise par la durée égale entre le jour et la nuit. Plusieurs interprétations en découlent et divers symboles y ont été assimilés. Chaque occasion de son avènement fait de ce phénomène un bon présage aux yeux de plusieurs cultures dans le monde.

Il symbolise la fertilité, la renaissance et bien de chose. C’est une manifestation emblématique avec plusieurs significations selon la représentation de l’emblème.

Vous découvrirez dans cet article :

  • Les explications et la périodicité des phénomènes astrologiques liés à l’équinoxe
  • Les symboles, significations et la valorisation de l’équinoxe du printemps
  • La signification, importance et les traditions liées à l’équinoxe d’automne

Une fois cet article terminé, le mythe et les secrets de l’équinoxe ne vous sera plus inconnu.

C’est parti !

Les explications et la périodicité des phénomènes astrologiques liés à l’équinoxe

Les indicateurs de passage des saisons : l’équinoxe et le solstice

Connu et tiré du mot latin « aequinoctium ». L’équinoxe se défini comme la période pendant laquelle la durée du jour et la durée de la nuit sont égale. Il révèle le moment de rotation terrestre autour du soleil, où le Soleil est au zénith.

Le solstice est dérivé du mot latin « sol sistere » qui signifie « encore soleil ». Cela s’explique par le fait que l’étoile peut toutefois se trouver à son point le plus haut ou plus bas. Sa position dépend de l’hémisphère et effectue des mouvements ascendants ou descendants.

Hormis les équinoxes, les solstices sont aussi indicateurs du changement des saisons. Ces phénomènes astronomiques sont marqués par un décalage de trois mois et ont tendance à marquer le début des saisons. Ils sont presque pareils mais sont bel et bien marqués par quelques différences.

Les similarités et différences entre les équinoxes et les solstices

Surtout veuillez ne plus confondre l’équinoxe et le solstice. Ces phénomènes sont tous deux provoqués par des facteurs communs. La position du Soleil est variable et dépend de la planète qui gravite autour. L’équinoxe arrive lorsque cette planète parcourt la moitié de sa trajectoire.

Dans l’année, l’on assiste à la nuit la plus longue ; ce moment n’est possible qu’au solstice d’hiver. Cependant cela n’est possible qu’aux solstices car aux équinoxes ce sont les heures des jours qui augmentent. Aux équinoxes, la lumière atteint autant les hémisphères Nord que les hémisphères Sud. Ce qui progressivement entraine à la correspondance entre les heures de jour et de nuit.

De ce fait, les équinoxes vont en accord avec les hémisphères contrairement aux solstices qui en sont parfaitement opposés. Il en découle l’apparition du jour le plus long et du jour le plus court. Ces événements astrologiques indiquent un début de saison malgré la différence des dates sur le calendrier des saisons.

Les périodes ou saisons qui délimitent la production de l’équinoxe

Au cours de l’année, l’équinoxe se manifeste deux fois par an. On dénote son avènement durant l’automne et le printemps. En automne ou au printemps; l’axe de rotation de la Terre est perpendiculaire à la direction des rayons du soleil.

Progressivement, la durée des jours diminue jusqu’au solstice d’hiver au mois de Décembre. Il marque le moment où les jours reprennent leur durée normale et éventuellement, ces jours s’allongent. En effet, effectuer une comparaison de l’équinoxe entre les deux hémisphères est synonyme de mesurer la durée du jour.

Les phénomènes dont les équinoxes et solstices ont en commun leur fréquence et l’alternance des saisons. Les équinoxes se produisent en septembre et mars, débutant respectivement l’automne et le printemps. En partant de ces informations l’on distingue alors l’équinoxe du printemps et l’équinoxe de l’automne.

Origine et les divers éléments à la base du phénomène équinoxiale

Dans l’espace, la rotation de la terre est perpétuelle. Mais lorsqu’il y’a une inclinaison du Soleil autour duquel elle tourne, la terre est exposée à la chaleur du Soleil. Chaque année, il se produit un phénomène qui laisse apparaitre une ligne séparant le pôle Nord du pôle Sud.

Cela s’explique par la combinaison entre l’orbite terrestre et l’inclinaison de notre planète. Bien que la séparation ne soit pas parfaite, ces facteurs permettent au Soleil de s’élever au-dessus de l’équateur terrestre.

Sous l’effet de l’atmosphère de la terre, la lumière solaire subi une torsion. Une fois projetée sur la planète, l’on distingue alors une moitié brillante et une autre qui l’est moins. C’est ainsi que se produit l’équinoxe qui survient deux fois dans l’année sur Terre tout comme les autres planètes du système solaire.

Les symboles, significations et la valorisation de l’équinoxe du printemps

Le commencement du printemps et son impact sur la Terre

Il indique le début du printemps, une saison appréciée de tous. L’équinoxe du printemps symbolise la renaissance pour toutes les cultures du monde. Lorsque le printemps commence, la durée du jour équivaut à celle de la nuit.

Dès lors, la saison du printemps est déclarée prête à démarrer. Ainsi, les jours se prolongent dans notre hémisphère où le printemps astronomique  commence. Aucune date fixe n’a été appropriée mais il oscille entre le 19 et 21 Mars.

Le temps de rotation complète de la Terre autour du Soleil. Ce tour complet s’effectue durant 365 jours, 6 heures et quelques minutes. On parle alors des années bissextiles ; chaque 4 an nous y ajoutons un jour supplémentaire.

Les célébrations autour de l’Équinoxe de printemps dans le monde

Les équinoxes et les solstices sont des moments spéciaux. Ils indiquent le passage des saisons. Aux équinoxes de printemps et d’automne la durée du jour est égale à celle des heures nocturnes. L’on célèbre pendant cette période, la fertilité, la renaissance et l’éveil de la nature.

Diverses festivités et célébrations sont liées à l’arrivée du printemps dans de nombreuses cultures. Des plus anciennes comme : Sham El-Nessim célébrée en Egypte. Selon diverses cultures, l’arrivée du printemps correspond au nouvel-an.

On dénote la nouvel-an chinoise ou nouvel-an lunaire. Le lien de cette célébration avec la renaissance de la nature fut à l’origine de plusieurs appellations. On peut par exemple parler de la « fête du printemps » ou de la fête du Nawrūz.

Le lien entre l’équinoxe du printemps et la constellation du Bélier

La constellation du Bélier débute le 21 Mars et avec lui survient le printemps. Cette période incarne et symbolise la renaissance de la vie, l’évolution, le dynamisme en tout. La température hivernale laisse place à la chaleur du printemps.

Le retour de la chaleur appui la représentation de l’élément feu que démontre la constellation du Bélier. Un nouveau processus commence, les jours rallongent, l’envie d’être actif est d’autant plus important. Le Bélier implique la force et l’énergie, la croissance, le commencement.

La direction du Bélier est celle de l’Est, ce même coté où le soleil se lève. Au printemps les êtres vivants sont animés par le désir de reprendre activement leur vie en main et diverses façons. Le mois du printemps ravive toute communauté.

L’équinoxe du printemps, un signe de festivité et de joie pour le monde

Dans les civilisations, il est de coutume d’allumer un feu rituel dans chaque colline des environs. Les croyances stipulent que la fécondité de la terre dépendrait de la durée de combustion des flammes. Associée à la roue sacrée à trois bras, le trèfle est représenté comme une plante spéciale de l’équinoxe du printemps.

En Egypte, la fête destinée à annoncer le début du printemps : Sham El Nessim signifie « renifler le vent ». Il coïncide au premier Lundi après Pâques copte qui entre temps étaient assimilé à l’agriculture pendant la période du printemps. Les rituels de fertilité ont été instaurés par le christianisme à travers les célébrations de Pâques.

Dans le monde Occidentale, les célébrations primitives du printemps correspondent aux célébrations chrétiennes depuis les temps anciens. Certaines célébrations d’origine païenne ont au fil du temps perdu et/ou conservé leurs symboles et coutumes.

Lien entre l’équinoxe du printemps et la fête de Pâques

Symbolisé par les œufs peints et le lapin de Pâques, la fête de Pâques tire son nom d’une ancienne divinité de la mythologie nordique. Il s’agit de la divinité Eostre qui fut le résultat de la représentation du printemps. De ces symboles, le lapin partage une autre représentation qui est celle de cette déesse. Celle-ci reçu des œufs de serpent peints le jour de l’équinoxe.

Le symbole de l’œuf renforce la représentation du printemps à travers l’évocation de la renaissance, la vie et la création. A travers les nombreuses cultures dans le monde, l’œuf marque la naissance et la capacité de toutes choses qui existe.

Il n’y a donc rien de hasardeux à ce que la célébration de la naissance d’un œuf se conquit les civilisations. Cette célébration coïncide avec la fête de l’équinoxe du printemps. Il se manifeste à travers la durée égale entre le jour et la nuit.

Le mythe d’Eostre et son rapport avec l’équinoxe du printemps

Ce mythe nous peint deux différentes versions avec pour protagoniste le personnage Cybèle. Une déesse phrygienne était confondue à Rhéa ; elle était selon certaines versions la mère d’Attis. Destiné à se marier avec Pessinunte, Attis perdu la raison et ensuite la vie après que l’événement tourne au drame.

Sa mort était une source de tristesse. D’autres versions de ce mythe dictent que Attis revient à la vie après une période de trois jours. L’on entend aussi par certaines versions que le jeune homme fini transformé en sapin.

Quoi qu’il en soit, la célébration de l’équinoxe du printemps fut instaurée de manière irrévocable.  Durant la cérémonie, les Coribanti, prêtres de Cybèle et Attis ont autrefois versé du sang. De nos jours ces rites ne persistent qu’à travers les danses folkloriques appelées « Tarantella ».

Autres mythes, histoires et traditions liés à l’équinoxe du printemps

Plusieurs mythes de diverses cultures firent leur apparition. Notamment en Grèce l’avènement du printemps avait un lien avec le mythe du retour de la reine Perséphone. Ce mythe focalise notre attention sur le cycle de la vie. Il indique que tout évolue de la même manière que le printemps où des fleurs formeront des fruits.

Au Japon se dresse un autre mythe qui fait intervenir la déesse du printemps du nom Kono-Hana-Sakuya-Hime. Elle est adorée par les japonais qui naturellement ont une forte appréciation des fleurs de cerisier. Cette divinité du printemps jouit d’une beauté éblouissante et ne tissait aucun lien amoureux tant que ses pétales sont immatures.

Un autre mythe faisait mention de Flora ; la déesse du printemps adorée dans une région centrale de l’Italie. Pour certaines traditions ; l’équinoxe vernal prends l’appellation Alban Eiler etest célébré par les païens. D’autres mythes imposent la célébration de la déesse Freya, déesse du printemps et de l’amour en tradition nordique.

La signification, importance et les traditions liées à l’équinoxe d’automne

Les différences marquantes entre l’équinoxe du printemps et l’équinoxe d’automne

C’est un temps propice pour les récoltes de graines destinés à devenir de grands arbres en saison printemps. L’équinoxe d’automne annonce naturellement le premier jour de l’automne. Il est souvent lié au concept de la renaissance de toutes choses.

Dans un contexte astrologique, l’on remarque un équilibre à travers le mouvement du Soleil qui entre en Balance. Contrairement à son homologue du printemps, l’équinoxe d’automne intervient le 22 septembre. Il marque aussi le début de diverses saisons dans le monde.

Au Pôle Nord, il indique le début de l’automne et celui du printemps au Pôle Sud. Les deux équinoxes sont séparés par une longue durée d’un semestre mais celui-ci nous enseigne que la nuit reviendra dominer le jour. Sa célébration fait réfléchir et espérer de nouveaux changements.

Les festivités et célébrations autour du phénomène de l’équinoxe d’automne

Entre temps, l’équinoxe d’automne était illustré comme l’équilibre entre jour et nuit. Tout comme l’équinoxe du printemps, il est annonciateur de festivités au sein de plusieurs cultures. Pour les agriculteurs, c’est un temps ordinaire qui précède la Toussaint.

Pour la population Celte, cette période indique la fête des Ténèbres. Cette célébration se concentre sur plusieurs thèmes épousant les relations humaines entre mère et fille ou amants.

La place de l’équinoxe d’automne dans la culture du Japon

L’automne nous rappel dans certains mythes le sacrifice de la divinité qui s’offre en sacrifice après le bonheur du printemps et de l’été.

Au pays du Soleil levant, il constitue une fête nationale qui s’inscrit parmi les jours les plus. Comme partout ailleurs, correspond au passage d’une saison à une autre.

Cette célébration Nippone si importante est nommée « Shuubun No Hi ». Ce jour-ci symbolise l’arbre sacré mais tout aussi la pluie de feuilles. Tout comme son homologue qui marque l’apparition des fleurs de cerisiers dans la flore.

De toutes les célébrations des équinoxes et solstices se situe le Stonehenge qui s’avère plus intriguant. L’équinoxe d’automne en fait un moment propice pour en faire un lieu très côtoyé de tous.

Les interprétations chrétiennes sur l’équinoxe d’automne et le cycle de la vie

Entre les dates du 21 et 23 Septembre s’inscrit des jours importants dans la religion chrétienne. L’équinoxe d’automne est représenté par l’archange Saint Michel ; en cette période le Soleil s’engage dans un nouveau cycle. Il se positionne dans le signe de la Balance pour signaler le nouveau cycle à entamer.

En automne, les fruits traversent une période où ils ont une tendance à tomber des arbres et libérer leurs graines. Ces graines laissées par chaque arbre est susceptible de se relancer dans un cycle où cette graine donnera une nouvelle plante. Regarder les faits sous cet angle nous laisse interpréter ces séparations avec une approche plus particulière.

Celles entre le fruit et l’arbre, puis la graine avec le fruit rappellent la séparation entre le corps et l’âme. En période d’automne cette séparation naturelle symbolise le début d’une nouvelle étape. C’est un principe indéniable de la vie que nous enseigne l’Archange Michael.

Notre voyage intersaison se termine

Vous l’aurez enfin compris, l’équinoxe est un phénomène qui plusieurs fois démontre son importance pour la population. Cette période dépend de la saison et parait aussi bien au printemps qu’en automne. A chaque occasion se présente une caractéristique particulière qui ne reste pas sans histoire ni traces dans nos cultures.

Tant de principes et de lois physiques se cachent derrière ce phénomène qui survient à différents moments de l’année. Aussi bien pour les astronomes que pour nous tous ; l’équinoxe n’en reste pas moins un événement presque unique. Il nous évoque maintes fois l’évolution que suit la nature et surtout le mode de vie à suivre quel que soit la saison.

Vous voici enfin prêt ! Vous avez pu appréhender tous les contours de l’équinoxe et l’origine de ce phénomène n’a plus de secret pour vous.

A cet effet nous serons ravis de vous recommander les articles en accord avec chacun de ces moments festifs et fort appréciés.