L’histoire du célèbre Icare au destin tragique

Qui n’a jamais rêvé un jour de toucher les étoiles ou du moins voler prés du soleil ? Justement dans la mythologie grecque en en parle ! Avez-vous déjà entendu parlé d’Icare et de son histoire ? Les mythes vous passionnent ?

Les dieux de l’Olympe sont avec vous ! Etant des experts dans le domaine, on vous a réunit tout ce qui concerne ce personnage emblématique.

À en vouloir trop on ne peut que se brûler les ailes, voici toute l’histoire d’Icare. Dans les événements racontés dans le mythe, les gens rêvaient depuis des temps très anciens de parcourir le ciel étoilé. Une utopie devenue réalité le temps d’un instant. Icare est devenue un héros légendaire et son histoire perdure jusqu’à présent.

Pour en connaitre un peu plus à son sujet, nous allons vous faire découvrir dans cet article :

– Qui est Icare et quelle est son histoire ?

L’origine du mythe de Dédale et d’Icare

– La cause de la mort d’Icare n’est pas toujours reliée aux ailes

– Les preuves de l’existence réelle du mythe d’Icare

– Le paradoxe  de l’histoire d’Icare et la coupe d’Icare

Ne perdons plus de temps, fabriquons nos propres ailes et envolons nous vers ce sujet passionnant.

 I. Icare : qui est-il exactement et quel est son histoire ?

L’image d’Icare est généralement associée à une histoire à propos des ailes et du vol, ceux qui provoquèrent sa mort. Dans la mythologie grecque, Icare était considéré comme étant le fils de Dédale, un athénien. En Crète, Dédale était très réputé pour son talent de forgeron. A cet effet, Minos, le fils d’Europe et de Zeus l’a enlevé et le fit travailler dans son palais.

  1. L’ascendance de Dédale ou du père d’Icare

Le nom de Dédale est lié à « ingénieux » et  veut dire également « artiste » ou encore « l’Astucieux ». La signification est donc interprétée comme l’ingéniosité et la dextérité d’un personnage. Dans la tradition, Dédale est le fils d’Eupalamos, descendant de Métion fils d’Érechthée et est de la famille royale d’Athènes. Sa mère est appelée Alcippé chez Apollodore et Tzétzès.

  • Dédale : le forgeron au talent légendaire

Dans l’Athènes, il y avait un incroyable descendant du légendaire roi Erechtheus, l’artiste et l’architecte Dédale. Pour faciliter les gens dans leur travail, Dédale créa  une hache et une perceuse à partir d’un marbre blanc. Ils avaient la particularité d’avoir une très grande ressemblance aux vraies haches et aux vraies perceuses. Dédale avait une très grande ingéniosité.

  • Le monstre du labyrinthe : le Minotaure

Minos demanda à Dédale de construire un labyrinthe crétois pour enfermer  le Minotaure et Icare réalisa le plan. Cependant, épris d’amour pour Thésée, Ariane, la fille de Minos, l’aida a tué le monstre. C’est alors que  le roi de Crète accusa Dédale et l’emprisonna avec son fils Icare dans le palais de Knossos. Toutefois, sans manger ni boire, la faim les envahit et ils pensèrent à s’enfuir de la plus haute tour.

  • L’idée extraordinaire de Daedalus, le sculpteur pour s’évader de la plus haute tour

Daedalus ordonna à Icare de regrouper les nids d’abeilles et de ramasser les plumes des oiseaux au plafond. L’idée de Dédale: sucer le miel des nids d’abeilles et fondre la cire aux rayons du soleil sur une loupe. La même cire permettait de dessiner les silhouettes de quatre ailes et devenant molle, les plumes pouvaient être insérées. Pour les ailes, il rajoutait des harnais en cuir grâce à la ceinture et aux sandales.

  • Le plaisir de voler

Lorsque leurs ailes furent attachées sur leurs dos, Dédale et son fils se placèrent sur le rebord de la fenêtre. Puis, ils s’envolèrent alors dans le ciel étoilé avec une immense joie qui les remplissait tous les deux. Icare criait sans cesse: « Regarde papa, je vole! « .

  • L’avertissement du père au fils

Daedalus, a avertit  son fils pour qu’il ne s’approche pas de trop près le soleil et de maintenir sa direction. « Si vous vous approchez trop du Soleil, la cire pourrait fondre et donc vous risquez de tomber! ». Malheureusement, Icare était trop submergé par la joie de voler, qu’il oubliait les avertissements de son père Dédale.

  • Le vol d’Icare vers le soleil

En arrivant à la Grande Ourse, Icare a oublié que le Soleil se levait sur le côté Est. Elios lançait les rayons vers le ciel et toucha l’une des ailes d’Icare. Ensuite, la cire a fondu petit à petit, les plumes se sont abîmées et Icare tomba au sol. Le père Daedalus regarda son fils tomber sans pouvoir le secourir, remplit de désespoir il s’envola vers la Sicile.

  • La Chute d’Icare racontée par Marc Chagall

Les Néréides recueillaient chacun des larmes versées dans la mer pour en faire des perles de sagesse. Jusqu’à aujourd’hui, on raconte que de la mer, l’esprit d’Icare monte au ciel pour s’amuser avec les étoiles. Par la suite, cette mer se dénomma Ikaria, c’est où Hercule l’enterra. Arrivé en Campanie, à Cuma, Dédale érigea un temple pour Apollon, et y laissèrent ses ailes.

  • Les filles de Kokal

 En poursuivant sa route, Dédale arriva en Sicile dans le royaume de Kokal mais Minos a découvert sa cachette. Il prépara une armée pour ramener Dédale mais cependant les filles de Kokal aussi cruelles qu’intelligentes voulurent le garder. Le roi Kokal invita Minos, le fît prendre un bain et ses filles lui ont versé de l’eau bouillante. Après sa mort, Dédalus n’avait plus de poursuivants et il resta à Sicile avant de rentrer à Athènes.

  • La jalousie de Dédale et son épouvantable crime

Dédale avait un élève, son neveu, qui, en grandissant, commença à surpasser son maître en habileté. Toutefois, un jour, il emmena son petit-fils en haut d’une falaise, poussa Talos et qui mourût en s’écrasant. Afin de cacher son crime, Dédale a fait une fosse mais malheureusement, Athéna a vu cet acte affreux. La déesse changea son neveu en perdrix et le tribunal du conseil des anciens a condamné Dédale à mort.

  1. La vie sauve en contrepartie d’un travail

Dédale s’est enfuit et le fils d’Europe et de Zeus, Minos a pris Dédale sous son aile. Dédale trouva refuge chez le roi Minos en échange de travailler uniquement pour lui.

Ce dernier a fait tout ce qu’il fallait pour Minos, ses filles et sa femme .Parmi ces œuvres, il y avait des statues et un labyrinthe.

II.  L’origine du mythe d’Icare et de Dédale

  1. Le beau taureau blanc de Poséidon

Le mythe d’Icare n’a pas débuté en créant des ailes avec son père, ou la construction du labyrinthe du Minotaure. Cette légende commença par  le roi Minos promettant à Poséidon de sacrifier le premier être émergeant de la mer. Poséidon a alors fait sortir un merveilleux  taureau blanc de l’eau. Au contraire, Minos n’a pas tenu parole et il l’ajouta à son troupeau comme ses autres animaux.

  • Poséidon furieux contre le roi Minos

En faite, ce que les dieux grecs détestent le plus est le manque de respect pour leur personne. Ils avaient un caractère vaniteux et l’acte de Minos était pour eux : une déclaration de guerre. Poséidon remplit de colère, décida de punir Minos en rendant sa femme, Pasífae très amoureuse du taureau blanc.

  • La naissance du Minautore

En effet, Pasífae éprouvait un amour intense pour l’animal que le roi demanda à Dédale de fabriquer une vache. La reine prit alors l’apparence de cette vache pour devenir l’objet de désir du taureau blanc. C’est ainsi que le taureau monta la vache et donna un fils appelé le Minotaure.

III.    Le Minotaure du fameux labyrinthe construit par Dédale et Icare

De l’union du Minotaure et de la reine est né un horrible monstre à moitié-homme et à moitié-taureau. En grandissant, le bébé se transforma en une créature cruelle et Minos l’enferma dans une prison sans issu. Puis, Minos emprisonna donc le monstre dans un labyrinthe que Dédale et Icare ont construit. Minos obligea alors  Égée le roi d’Athènes, de lui offrir 7 jeunes hommes et 7 jeunes fille en sacrifice.

  • Le fil d’Ariane ou la ligne directrice

D’après la mythologie grecque, Minos donnait  7 jeunes gens et jeunes filles tous les 9 ans au Minotaure. Thésée accepta d’être parmi ces jeunes gens et Ariane, la fille du roi, tomba follement amoureuse de lui. Elle lui donna alors une pelote de fil pour qu’il retrouve son chemin dans le labyrinthe. Après la mort du Minautore, le « fil d’Ariane » est devenu une conduite à adopter pour atteindre un objectif.

III. La cause de la mort d’Icare n’est pas toujours reliée aux ailes

  1. Une autre version sur l’histoire d’Icare et de son père

Dans une autre histoire sur Icare, on parle de voiliers et non des ailes. D’après cette version, Daedalus aurait créé la première voile en construisant un navire pour lui et son fils. A son plus grand regret, son fils ne contrôlant point le véhicule et a fini par se noyer en mer.

  • Une autre histoire de Dédale,de son neveu et d’Icare

Une autre version narrait que Dédale aurait tué son neveu et apprentie Talos et s’en alla d’Athènes. Son fils Icare avait été alors banni aussi et était parti à la recherche de son père. Cependant, il a fait naufrage près de Samos, et on donna à la mer un nom semblable au sien. Les  vagues  rejetèrent  son corps sur les bords de l’île d’Icaria.

  • Une autre version raconte l’histoire de Dédale et Icare gouvernant les voiles

Dédale et Icare se seraient enfuis de Crète en utilisant un bateau à voile. Chacun gouvernait le sien, et Dédale à fabriquer les voiles. Mais Icare ne sachant pas manœuvrer  le sien, et a finit par chavirer. Sinon, en arrivant à l’île d’Icaria, il aurait sauté de façon maladroite hors de son bateau et se noya.

V. Les preuves de l’existence réelle du mythe d’Icare

  • Le palais de Cnossos

Découvert  au 20ème siècle par Arthur Evans, le palais de Cnossos existe pour de vrai, on peut visiter ses ruines. Arthur Evans est un célèbre archéologue anglais. Ce palais est constitué d’environs mille pièces et aussi de drainage souterrain. A l’intérieur du palais, on voyait un minuscule monument  à l’image des cornes de taureau.

  • Le roi Minos et les taureaux

Minos désigne apparemment un nom commun de souverain vivant en Crète. En Crète, les taureaux sont considérés comme des animaux sacrés et sont vénérés. Durant les fêtes, Minos mettait un masque de taureau et il y avait des acrobaties avec des taureaux.

Quand un tremblement de terre se manifestait, le palais était en mouvement et de forts grondements sortaient du sous-sol.

  • La tombe d’Icare

La tombe d’Icare se trouvait sur un cap de la merEgée. Selon la légende d’Icare, Dédale aurait construit deux colonnes, l’une en l’honneur de son fils et l’autre avec son propre nom. Ces colonnes se trouvaient dans les îles de l’Ambre et aux portes du temple de Cumes.

Icare était souvent considéré comme l’inventeur du travail du bois.

VI. Le paradoxe  de l’histoire d’Icare et la coupe d’Icare

La mythologie grecque

D’après la légende grecque, Icare en survolant le vaste ciel, aurait oublié les avertissements de son père Dédale. Il aurait approché de près le soleil que la cire sur ces ailes aurait fondu sous la chaleur.  En effet, la puissance de ses ailes engendra la désinvolture qui le conduisait à sa perte. Finalement, le paradoxe de son histoire serait que son avantage devint l’origine de son échec.

  1. Le paradoxe sur Icare et les entreprises

Actuellement, ce paradoxe d’Icare influe sur la vie de nombreuses entreprises de grandes renommées. Leurs victoires et leurs prouesses les poussent souvent à faire des excès qui les emportent directement à leur perte. Le succès incite généralement à la spécialisation mais également à la complaisance et au dogmatisme rituel. 

  • Une signification symbolique

Le mythe de Dédale et Icare représente le désir de l’homme à vouloir toujours se surpasser. Mais en fin de compte, le risque serait de devoir accepter sa condition de simple mortel.
La chute d’Icare nous interpelle sur le châtiment réservé aux humains faisant preuve de démesure ainsi que de témérité. La prudence est également le meilleur ami de la science.

  • Les Métamorphoses d’Ovide : le célèbre poète

Les histoires du héros légendaire Icare, a été réécrite dans une autre manière par un poète populaire du nom d’Ovide. Ce mythe a été réintégré dans un long poème qu’Ovide a écrit et dénommé  « Les Métamorphoses ». Il se compose notamment d’environ 250 fables et en même tant de légendes de la mythologie grecque. Il parle de divinités qui changent  les hommes en animaux, en plantes ou en pierres.

  • Quand tout est bloqué, il existe toujours une autre issue

Les ministres de Minos avaient le contrôle sur tous les navires. Pour s’échapper de sa captivité, Dédale trouva une sortie de secours surprenante. Il s’appropria de la voie céleste, car Minos n’avait pas de pouvoir dans les airs. L’inventeur a donc pris l’apparence d’un oiseau libre comme solution à sa captivité.

  • La Chute d’Icare 

La Chute d’Icare représente un tableau de Pieter Bruegel l’Ancien .L’original de ce tableau a pourtant  disparu mais cependant, il y a deux copies exposées à Bruxelles. L’une se trouve dans la collection du musée van Buuren et l’autre, dans celle des Musées des beaux-arts de Belgique.

La coupe Icare

  • Le mythe d’Icare véhicule le rêve éternel de l’humanité : voler !

Partir à l’aventure d’un grand rêve dont les humains ont voulu réaliser depuis très longtemps : voler ! Léonard de Vinci, les frères Montgolfier, les frères Wright, et autres ont permis à ce que le rêve devienne réel. Pour la conquête du ciel, de nombreuses étapes ont existé avant d’arriver à l’aviation et aux fusées de l’espace.

Le travail de ces inventeurs et scientifiques a permis de défier la gravité, de voyager loin et d’étudier l’Univers.

  1. La signification de la Coupe Icare

La Coupe Icare est un terme très célèbre dans le monde du vol et auprès des spécialistes du vol et des amateurs en herbe. Depuis 42 ans, la Coupe Icare s’est installée sur les terres de Saint Hilaire du Touvet, entre Chambéry et Grenoble. Se trouvant à 1000 mètres d’altitude, le site procure une manifestation incroyable de parapente et de vols.

  • Depuis mai 1974

Depuis cette date, la Coupe Icare désigne la plus grande manifestation au monde pour les sports aériens. C’est pour les amateurs de vol libre sans moteur ou motorisé, de montgolfières et d’autres acrobaties aériennes. Il s’agit de« the place to be » à apprécier entre amis et passionnés par le plaisir de voler. La Coupe Icare demeure un événement festif particulier durant 4 jours avec environ 10000 pilotes.

  • Les différents vols à la Coupe Icare

Il y a par exemple : paramoteur, ULM , parapente , delta-plane, cerf-volant,montgolfières et l’aéromodélisme avec des planeurs. Ensuite, il ya aussi les vols en parachute avec les wingsuits et des vols avec des planeurs. A part cela, les avions de voltiges accompagnés d’une équipe de voltige de l’Armée de l’Air française. La Coupe Icare se divise donc en plusieurs activités sportives représentantes du vol aérien.

  • Le parapente biplace à Saint Hilaire du Touvet

Laissez-vous tenter par une  expérience de vol parapente biplace au-dessus de Saint Hilaire du Touvet ! Le baptême de parapente offre un sentiment de liberté et de sérénité incomparable, et également de profiter d’un merveilleux paysage. Vous pourrez survoler tout en douceur des lieux magnifiques et appréciez la belle vue.

5. Des navettes pour la Circulation durant la coupe Icare

Afin de favoriser l’accès des visiteurs et pour des raisons sécuritaires, un service gratuit de navettes « ICARENBUS » est offerte par Le Grésivaudan. Il met en relation les parkings relais de Lumbin, Crolles et La Terrasse, la gare SNCF de Brignoud. Sans oublier, qu’il y a aussi le site d’atterrissage, à Lumbin et de décollage à St-Hilaire du Touvet.

Icare et Phaéton : les deux  héros avec de nombreuses ressemblances      

  1. Des héros célèbres pour leurs fins tragiques

Phaëthon et Icare sont tous les deux des fils d’hommes célèbres. Phaëthon représente le fils du dieu Apollon alors qu’Icare est le fils de Daedalus, un grand inventeur mortel.

Le triste de l’histoire est que tous les deux garçons moururent jeunes. D’autre part, ils sont devenus célèbres pour leurs échecs cuisants.

  • Tous les deux avertis par leurs pères

Apollon disait : « Même les dieux immortels ne pouvaient pas conduire mon char… ».

Dédale citait ses mots à son fils : « Vous ne devez pas voler trop haut ou trop bas,… ».

Phaethon et Icare ont tous deux les caractères de l’insouciance et de l’hubris. Ils n’écoutent pas les bons conseils de leurs pères.

  • Des personnages orgueilleux et pleins de fierté.

Des chercheurs pensent que ces héros sont orgueilleux et remplit de la fierté. La fierté de Phaëthon est observable dans son désir immense de jouer le rôle de dieu. L’orgueil d’Icarus est du genre symbolique car  le fait de vouloir voler trop haut montre l’ambition humaine. Icare et son père démontrent ainsi leur puissance dans le vol.

D’autres histoires en commun avec des hybrides et l’existence de films et d’écrits

  1. L’histoire d’Icare

Les éléments composant le mythe d’Icare sont très similaires à ceux du mythe prométhéen. Il est composé d’un taureau, d’une tromperie ainsi que d’une sanction. La connaissance a également des limites à respecter.

  • Prométhée et Icare : deux garçons différents mais similaires également

Quant à Dédale, il appartient au monde des mortelles et non à celui des dieux comme Prométhée : un demi-dieu. Prométhée a offert le feu aux hommes ainsi que la sexualité, la culture et pour finir, la technique. Il a donné naissance à  l’humanité et serait à l’origine de la transformation de l’animal en être humain. Le mythe prométhéen est considéré comme une métaphore de ce qu’offrent  aux hommes la connaissance et l’action.

  • Le mythe d’Icare de nos jours

Le rêve d’Icare se manifeste dans les biotechnologies, dans l’intelligence artificielle ou même dans les ondes électromagnétiques. En gros, il fait allusion à tout ce qui « fait rêver » les hommes voulant devenir puissants. Sans oublier, les amoureux de l’avancée technologiques et l’innovation ainsi que des voitures électroniques.

En tout cas, Icare a désormais des successeurs à travers le monde réel et le monde virtuel.

VII. De nombreux hybrides se trouvent dans la mythologie grecque

Parmi eux, il y a les sirènes et aussi les centaures et puis, le Sphinx ou Echidna. En tant qu’une des rares exceptions : Pégase ou le cheval ailé. Le Fils de Poséidon reflète l’instrument de Zeus, qui accède au Mont Olympe et se change en une constellation. Ensuite, Astérion, le fils de la reine Pasiphaé et du taureau blanc, devenant un monstre destiné à un triste sort.

  • Roman ou film sur Icare

Le dernier roman de Raymond Queneau a comme titre le « Vol d’Icare » et est  sorti en 1968. Le personnage d’Icare est représenté comme un antagoniste dans le jeu vidéo God of War II. Après, il y a également le film documentaire américain :Icare ou Icarus. Ce film de Bryan Fogel et Dan Cogan, est apparu en 2017 et a obtenu un Oscar  en 2018.

  • Quel est la signification du mot dédale et Icare de nos jours ?

Dédale représente un lieu où l’on peut se perdre comme un  labyrinthe. Par exemple : le dédale d’une rue de la Casbah. Ce qui veut dire un ensemble compliqué ou difficile.

Pour le mot Icare, cela veut dire une personne ayant de trop hautes et sombres prétentions.

  • Les sources antiques du mythe d’Icare

Premièrement, nous avons comme source l’ Apollodorepuis Diodore de Sicile de la Bibliothèque historique .Après, il y a Hygin dans les Fables et finalement ,Ovide  Métamorphoses. D’ailleurs, il y a aussi Pausanias dans la  Description de la Grèce.Pausanias raconte une version plus prosaïque du mythe et Dédale et Icare s’évadent de la Crète dans de petites nefs.

Que pouvons-nous dire pour résumer le tout ?

Pour ce héros légendaire ayant eu un destin tragique, son histoire a inspiré beaucoup de gens. Icare est un icône mondialement connu, effectivement dans le monde du vol et sa légende a dit beaucoup à ce sujet. A part cela, il existe un site officiel de la fédération de Française de vol libre en ligne  pour les amoureux du vol en plein air. 

Appréciez-vous les histoires sur le vol ou l’histoire d’Icare ? Vous adorez voler ou pratiquez des activités aériennes ? Cet article vous apprendra un peu plus sur l’histoire d’Icare et de son père. A part cela, si vous aimez faire des activités reliées au vol, il vous sera aussi très intéressant.

En conclusion : C’est l’histoire d’un héros ayant un triste sort car il est mort en essayant de s’échapper de sa prison. Son histoire  nous  rappelle qu’il faut être toujours prudent  dans la vie. Par ailleurs, le fait de voler n’est plus un rêve. C’est un rêve qui est devenue une réalité pour l’humanité.